Les fours à chaux à La Chapelle-Montreuil

Les tanneries étaient une industrie importante dans la commune, mais l’agriculture l’était aussi. La production de chaux était une activité nécessaire à l’agriculture dans la région jusqu’au début du XXe siècle. La chaux était ensuite répandue afin de rendre plus fertiles les sols argileux de la région.

Pour la produire, on chargeait les fours à chaux de plusieurs couches alternées de calcaire et de bois. On mettait le feu à cet empilement et il ne restait plus qu’à récupérer la chaux à la base du four une fois la calcination terminée. Il y avait en général 2 cuissons par an et chacune durait environ 3 mois (il fallait donc maintenir le feu pendant de nombreuses semaines).

Ces grands édifices pouvaient atteindre des hauteurs impressionnantes. Ce four particulièrement bien conservé peut atteindre 13 à 15 mètres de hauteur, ce qui permettait donc un meilleur fonctionnement en continu du feu.

Four à chaux rénové à La Chapelle-Montreuil

Ce four à chaux, construit près d’une carrière à La Chapelle-Montreuil, a été très bien rénové récemment. Pour supporter le poids du mur, son entrée est en forme de voûte.

La présence de plusieurs fours à chaux sur la commune montre bien l’importance de cette production.

Vous pourrez observer plusieurs anciens fours ainsi que le beau paysage de notre commune en suivant ce circuit de randonnée.